• LE Mercosur DEFEND LE DROIT D'ASILE ET REJETTE L'ESPIONNAGE DES Etats-Unis

    LE Mercosur DEFEND LE DROIT D'ASILE ET REJETTE L'ESPIONNAGE DES Etats-Unis

     

    Caracas, 12 juillet AVN – Le Marche Commun du Sud (Mercosur) a défendu ce vendredi le droit universel à l'asile politique et a souligné « l'engagement historique de tous les pays latino-américains » sur ce point, a indiqué le chancelier uruguayen, Luis Almagro, en lisant les décisions prises au Sommet des chefs d'Etat du bloc régional, qui a été mené à bien à Montevideo.

    Lors de la rencontre, les pays membres de cet organisme ont réaffirmé le « droit inaliénable de tout Etat d'accorder l'asile, ce droit ne doit pas être restreint ni limité sous aucun prétexte. »

    Le débat sur l'asile a été provoqué par les critiques qu'ont fait les Etats-Unis de ce point après le scandale déchaîné par l'ex agent de l'Agence Nationale de Sécurité (NSA pour son sigle en anglais) Edward Snowden, qui a révélé le programme d'espionnage mondial de Washington et a demandé protection à plusieurs pays de la région.

    En ce sens, les pays du Mercosur se sont solidarisés avec « les gouvernements de Bolivie, du Nicaragua et du Venezuela qui ont offert d'accorder l'asile à monsieur Edward Snowden ».

    Dans la décision, on souligne « que les Etats n'ont pas le droit d'empêcher leurs citoyens de demander l'asile et n'ont pas non plus le droit d'empêcher la mise en œuvre d'un tel droit fondamental par quelque moyen que ce soit. »

    De même, on met en avant qu'il « est fondamental d'assurer qu'on a garanti le droit des réfugiés de transiter en toute sécurité jusqu'au pays qui a accordé l'asile. »

    Contre l'espionnage des Etats-Unis.

    De même, les Etats memebres du Mercosur se sont prononcés contre l'espionnage mondial des Etats-Unis, en particulier contre les pays de la région, qui a été mis au grand jour par la révélation des documents du programme Prism par Snowden.

    Ils se sont mis d'accord pour « travailler ensemble pour garantir le sécurité cybernétique dans les Etats membres du Mercosur, un aspect essentiel pour la défense de la souveraineté de nos pays. »

    De même, ils ont décidé d'exiger « des responsables de ces actions leur arrêt immédiat et les explications concernant leur motivation et ses conséquences. »

    Le Mercosur a aussi approuvé « promouvoir dans les instances multilatérales pertinentes l'adoption de normes relatives à la réglementation d'internet, en mettant l'accent sur la sécurité cybernétique, en vue d'en arriver à l'adoption de normes qui garantissent le protection adéquate des communications, en particulier pour préserver la souveraineté des états et la vie privée des individus. »

    De même, il y eut une manifestation de solidarité « avec tous les pays, dans et hors de notre région, qui ont été victimes de ces actions » d'espionnage.

    Le Mercosur a décidé de « promouvoir la gestion conjointe des affaires étrangères devant le secrétaire général de l'Organisation des Nations Unies pour informer sur les faits et demander des mécanismes de prévention et une sanction au niveau multilatéral en la matière. »

    De plus, ils ont décidé d'établir un exposé conjoint pour que soient exprimées par les délégations des Etats membres du Mercosur à la prochaine Assemblée Générale de l'ONU ; et demanderont à l'Argentine qu'elle soumette ce sujet à l'attention du conseil de Sécurité de l'ONU.

    Cet organisme de travail a approuvé former « un groupe de travail pour coordoner les efforts avec le Conseil de Défense Sud-américain (de l'Union des Nations Sud-américaines) afin de réaliser des actions qui rendent plus sûres nos télécommunications et réduisent notre dépendance à la technologie étrangère. »

    AVN 12 juillet 2013

     

    (traduction Françoise Lopez)

    Source: http://cubasifranceprovence.over-blog.com/le-mercosur-defend-le-droit-d-asile-et-rejette-l-espionnage-des-etats-unis

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :