• Le chancelier de l'Equateur convoque l'ambassadeur des Etats-Unis

     

    Quito – La chancelier équatorien, Ricardo Patiño a convoqué ce vendredi l'ambassadeur des Etats-Unis, Adam Namm, pour lui transmettre la sérieuse préoccupation du gouvernement national à propos de l'information publiée par le journal « the Washington Post ».

    Dans son édition du 21 décembre, le journal a révélé la participation de l'Agence Centrale de Renseignements (CIA) à l'opération militaire colombienne perpétrée au petit matin du 1° mars 2008 dans la région équatorienne d'Angosture, au cours de laquelle est mort Raùl Reyes, membre du Secrétariat des FARC-EP.

    Selon le communiqué de la chancellerie à ce sujet, Patiño a demandé que la Maison Blanche fasse une déclaration officielle.

    La défense des principes de non intervention et d'intégrité territoriale des états constitue le noyau de la politique extérieure de l'Equateur , dit le texte.

    Et au-delà, il note que ces principes constituent les bases fondamentales de la cohabitation entre nations civilisées, dont l'importance est pleinement reconnue aussi bien dans la Charte des Nations Unies (ONU) que dans la Charte de l'OEA (Organisation des Etats Américains).

    Aussi bien le président Rafaël Correa que Patiño considèrent qu'il n'y a rien de nouveau sous le soliel à ce sujet et qu'en dernier ressort, ce qu'on cherche, avec l'information publiée par le journal étasunien, c'est nuire au processus de paix en Colombie et aux relations de Quito avec Bogota et Washington.

    Ces révélations ont-elles une raison ou cherche-t-on à affecter nos relations avec les Etats-Unis, la Colombie, et surtout le processus de paix ? Se demande Correa sur son compte Twitter.

    Source « Granma » 28 décembre 2013 - traduction Françoise Lopez pour Cuba Si France Provence


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :