• L'ARGENTINE DEONCE UNE CAMPAGNE DE HARCELEMENT ECONOMIQUE FINANCEE PAR LES FONDS VAUTOURS

    Caracas, 12 juillet AVN - La Chancellerie argentine a condamné les nouvelles actions agressives des fonds vautours pour attaquer le processus de production et la capacité d'exportation du pays, ont souligné samedi des médias d'information locaux cités par Prensa Latina.

    Le groupe de complot financé par ces fonds, connu comme la Force d'Action des Etats-Unis contre l'Argentine (ATFA pour son sigle en anglais) s'est uni avec des éleveurs de bétail nord-américains pour bloquer l'accès du marché de cette nation à la viande bovine en provenance du pays sud-américain, indique le journal Pagina 12.

    Les fonds vautours représentent un capital que des investisseurs destinent à un Etat qui s'est déclaré en défaut ou en cessation de paiement et qui a besoin d'une aide économique. Ceux qui investissent exigent ensuite un paiement unique de 100% de la dette, une situation qui généralement provoque des litiges qui, dans le cas de l'Argentine, ont été soumis à la Cour Suprême de Justice des Etats-Unis. Cette instance a rejeté l'appel du pays sud-américain et a statué en faveur d'un groupe minoritaire de détenteurs de titres non restructurés (fonds vautours) de la dette souveraine de l'Argentine.

    Dans ce contexte, la Chancellerie qualifie de campagne de harcèlement une récente présentation conjointe au Congrès étasunien de l'ATFA et de l'Association des Eleveurs de Bétail des Etats-Unis (UCA) dans laquelle ils prétendent faussement qu'il existe des dangers sanitaires dans l'importation de viande argentine.

    Selon ce qu'a déclaré le directeur d'Epidémiologie et Analyses du Risque Sanitaire du Service National d'Hygiène et de Qualité Agro-alimentaire en Argentine, Bernardo Cosentino, dans cette campagne, l'ATFA et les éleveurs de bétail étasuniens déclarent que l'Argentine a soi-disant des problèmes de fièvre aphteuse.

    Cet argument contredit le fait que l'Organisation Mondiale d'Hygiène Animale, qui définit les standards pour que le commerce de produits animaux se réalise dans des conditions de sécurité, a reconnu officiellement l'inexistence d'une telle maladie parmi le bétail du pays sud-américain.

    Cette organisation a déclaré en mai 2002 la région de Patagonie Sud "libre de fièvre aphteuse sans vaccination" et la région de Patagonie Nord en 2007. A cette dernière date, le reste du territoire argentin a été aussi proclamé "libre de fièvre aphteuse avec vaccination".

    L'Argentine exporte de la viande bovine dans plus de 50 pays avec de hauts standards sanitaires, y compris l'Union Européenne.

    Le communiqué de la Chancellerie fait référence au fait qu'avec cette nouvelle action, il est démontré "que les fonds vautours prétendent seulement escroquer le peuple argentin sans mesurer les conséquences des dégâts qu'ils provoquent pourvu qu'ils obtiennent un bénéfice économique."

    Ces derniers jours, les fonds vautours, à travers l'ATFA, ont redoublé leur cabale et les campagnes médiatiques pour augmenter la pression contre le Gouvernement argentin afin d' obtenir plus de 300 millions de dollars, conséquences de manoeuvres spéculatives avalisées par des tribunaux étasuniens, ajoute Prensa Latina.

    Traduction Françoise Lopez - Cuba Si France Provence

    source originale: www.avn.info.ve


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :