• Désignation de Cuba à la présidence de la prochaine Assemblée de l'Organisation Mondiale de la Santé

    Par María Josefina Arce.

     

    Après avoir occupé avec succès durant 2013 la présidence pro tempore de la CELAC, la Communauté des États Latino-américains et Caribéens, cette année 2014, Cuba présidera l'Assemblée de l'OMS, l'Organisation Mondiale de la Santé ce qui est une nouvelle reconnaissance des acquis obtenus par la révolution et des efforts qu'elle a déployés et qu'elle déploie en permanence pour garantir à toute la population l'accès gratuit a la santé qui est un des droits de l'Homme les plus élémentaires.

     

    Les indices élevés de Cuba en matière de santé qui sont, dans biens des cas, supérieurs à ceux des pays développés, ne peuvent pas être ignorés.

     

    Des gouvernements d'autres pays et des personnalités politiques ainsi que des spécialistes ont exprimé leur admiration pour le système de santé de notre pays dont bénéficient 100% des Cubains et qui est entièrement gratuit.

     

    Ramsey Clark, ex attorney général des États-Unis a relevé que très peu de pays, même pas le sien qui possède de grandes richesses, n'ont pas pu avoir le taux réduit de mortalité qu'a Cuba aujourd'hui.

     

    « Les Cubains ont beaucoup de choses à montrer et ils peuvent être pris comme modèle car ils ont plus de médecins au prorata du nombre d'habitants, que la majorité des pays ayant des économies développées ; ils ont une série de programmes nationaux de prévention et de contrôle de maladies qui leur ont permis d'obtenir des indices importants de bien-être » a souligné Ramsey Clark-.

     

     

     

    Pour leur part, des chercheurs étasuniens considèrent que des stratégies similaires à celle appliquée par Cuba dans les soins médicaux et dans l'attention aux femmes enceintes, permettraient d'améliorer les indices de bas poids des nouveaux-nés aux États-Unis.

     

    De leur côté, les docteurs Yasmin Neggers et Kristi Crowe, du Département de Nutrition de l'Université de l'Alabama, ont mis l'accent sur le fait que tandis qu'aux États-Unis le taux moyen national de bas poids des nouveaux-nés qui est de 7,7% n'a pas changé de façon significative depuis 1980, à Cuba, ce taux et celui de mortalité infantile, ont baissé sensiblement pendant la dernière décennie.

     

    La désignation de Cuba à la présidence de l'Assemblée de l'OMS est aussi une reconnaissance de tout ce qu'a fait notre pays pour d'autres peuples du monde en matière de santé conformément à l'esprit humaniste et au sens de la justice sociale qui caractérisent la Révolution Cubaine.

     

    Actuellement, des milliers de médecins cubains et d'autres travailleurs de la santé de notre pays travaillent comme coopérants dans une soixantaine de pays de divers continents.

     

    Le travail que réalisent les coopérants cubains dans de nombreux pays du monde est mis en exergue à l'échelle internationale. Citons l'exemple d'Haïti, du Pakistan, du Venezuela, de l'Équateur et de la Bolivie.

     

    C'est pourquoi la désignation de Cuba à la présidence de la prochaine Assemblée de l'Organisation Mondiale de la Santé qui se tiendra du 19 au 24 mai n'a étonné personne.

     

     

     

     

    Edité par Tania Hernández

     

    Source: Radio Havane Cuba


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :