• Cuba : perfectionnement du MINREX

    Cuba : perfectionnement du MINREX

     

     

    Yaima Puig Menenses

    Comme une partie du perfectionnement planifié de l'Administration Centrale de l'Etat dans le but d'obtenir une structure gouvernementale ajustée aux circonstances actuelles et prévisibles du pays, se met en place le processus correspondant au Ministère des Relations extérieures (MINREX).

    En conséquence, le Conseil d'Etat a approuvé le Décret Loi 314 publié aujourd'hui au Journal Officiel Extraordinaire N° 32 qui modifie la mission du Ministère en question.

    Le dit perfectionnement a pour but fondamental de renforcer l'organisme pour accomplir la mission principale de proposer et d'exécuter la politique extérieure de l'Etat et du Gouvernement et de contrôler son accomplissement, d'obtenir une définition plus précise des fonctions principales, ainsi qu'une meilleure organisation fonctionnelle et structurelle pour leur accomplissement.

    Le diagnostic réalisé pour concrétiser le perfectionnement a permis d'examiner la dynamique de l'organisme pendant ces dernières années, sa situation actuelle et ses possibilités pour l'accomplissement des fonctions principales, l'obtention d'une plus grande et meilleure correspondance entre les objectifs, les fonctions étatiques de l'organisation, les priorités, les ressources humaines, matérielles et financières disponibles, ainsi que du système d'information et technologique qui le soutend.

    L'analyse a compris l'étude des expériences d'organisation des chancelleries dans un groupe de pays et de l'évolution de la structure de l'organisme depuis sa création, ce qui a permis d'identifier les principales zones pour ajuster le travail du Ministère au travail par priorités.

    Les propositions approuvées sont destinées à conformer une Chancellerie révolutionnaire et moderne qui assure un accomplissement plus efficace de l'organisation et la concentration des ressources et des efforts dans les priorités de la politique extérieure cubaine.

    Comme résultat du processus, on obtient en général une meilleure rationalité dans la structure, la composition et le fonctionnement du Système des Relations Extérieures et la compression du personnel, ce qui facilite le complément des nouvelles structures, renforce la fonction liée à l'activité économique externe, une meilleure utilisation des cadres et du reste du personnel et aboutit également à des économies dans le budget et dans l'économie de ressources de toutes sortes.

    La fondation du MINREX, le 23 décembre 1959, après la promulgation de la Loi 663 du Gouvernement Révolutionnaire, fut le début d'une nouvelle étape de conceptualisation révolutionnaire, de réorganisation, de structuration et d'exécution de la politique extérieure en harmonie avec les principes et les valeurs qu'incarne la Révolution Cubaine destinée à sauvegarder fermement les positions du pays dans l'arène internationale.

    La dénonciation dans les forums internationaux du blocus criminel et des tentatives des Etats-Unis pour isoler Cuba, la promotion de l'unité et de l'intégration de l'Amérique Latine et des Caraïbes, la défense des principes du Droit International, en particulier de la souveraineté, de l'autodétermination, de l'indépendance et de la non-ingérence dans les sujets internes, la lutte contre l'hégémonie des Etats-Unis et de leurs principaux alliés, la lutte pour le retour des Cinq Héros, la bataille dans le domaine des droits de l'homme pour empêcher leur manipulation et leur utilisation contre Cuba et le rejet des tentatives de la part des consortiums médiatiques internationaux pour présenter une image fausse et distordue de notre pays ont été quelques-unes des causes dans lesquelles le MINREX a été impliqué depuis sa fondation.

    Le Système des Relations Extérieures de Cuba est formé de son Organe Central, des entités subordonnées et directement affectées à celui-ci et, de plus, par des Missions à l'extérieur qui comprennent les ambassades, les consulats généraux, les représentations devant des Organismes Internationaux, des bureaux diplomatiques et une Section des Intérêts, qui constituent son service extérieur.

    Le pays maintien des liens diplomatiques avec 185 états, sur les 193 qui composent l'Organisation des Nations Unies. Parmi ceux-ci, 107 ont une représentation permanente à La Havane, 57 autres ont la relation bilatérale de façon simultanée depuis les Missions situées dans des pays tiers et avec les 21 pays restant, nous avons des relations diplomatiques bien que ce ne soit pas au niveau d'ambassades. De plus, il y a dans le pays 6 représentations d'organismes internationaux.

    (source « Granma » 29 octobre 2013

     

    traduction Françoise Lopez)


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :