• Cuba CONFIRME SA SOLIDARITE AVEC L'Argentine

    par Claudia Fonseca Sosa

    Miguel Diaz-Canel, membre du Bureau politique du Comité central et Premier vice-président du Conseil d’État et du Conseil des ministres, a réaffirmé la solidarité du gouvernement et du peuple cubains dans la bataille menée par l’Argentine contre les « fonds vautours » et pour la souveraineté argentine sur les Îles Malouines, lors d’une rencontre sur le navire-école, la frégate Libertad, de l’armée de ce pays d’Amérique du Sud.

    Le ministre argentin de la Défense, Agustin Rossi, a expliqué que les « fonds vautours » menacent l’économie de son pays.

    En présence du ministre argentin de la Défense, Agustin Rossi, Diaz-Canel a qualifié les « fonds vautours » de manœuvre de spéculation visant à porter atteinte à la souveraineté de l’Argentine et freiner les progrès des gouvernements qui recherchent l’égalité, le développement et l’inclusion sociale dans toute l’Amérique latine et la Caraïbe.

    La présence de la frégate Libertad à La Havane, après 40 ans d’absence, est un signe de ces temps, a-t-il dit, ajoutant qu’elle démontre l’importance accordée par l’Argentine au processus d’intégration régionale qui regroupe des organismes tels que le Marché commun du Sud (Mercosur), l’Union des Nations sud-américaines (Unasur) et la Communauté des États d’Amérique latine et de la Caraïbe (Celac).

    Par ailleurs, le Premier vice-président cubain a souligné que la visite d’Agustin Rossi à Cuba confirme le niveau élevé des relations politiques actuelles entre les deux pays, ainsi que l’amitié historique entre nos deux pays. « Il existe de nombreux symboles des liens fraternels entre Cuba et l’Argentine, mais le plus fort d’entre eux est la figure d’Ernesto Che Guevara et son engagement latino-américain », a signalé le dirigeant cubain.

    Diaz-Canel a également exprimé ses remerciements pour le soutien permanent apporté par l’Argentine à notre pays dans sa bataille contre le blocus imposé par les États-Unis et pour la libération des Cinq.

    Et d’ajouter : « Souvenons-nous de la position assumée par la présidente Cristina Fernandez en 2002, à Cartagena de Indias (Colombie), lorsqu’elle a affirmé qu’il ne saurait y avoir un nouveau Sommet des Amériques sans Cuba, et que l’Argentine n’y participerait pas si Cuba n’était pas invitée. »

    Le ministre argentin de la Défense, quant à lui, s’est également félicité du niveau élevé des relations politiques bilatérales et il a donné des explications détaillées sur l’impact néfaste des « fonds vautours » sur la stabilité financière de l’Argentine.

    http://www.granma.cu/idiomas/frances/cuba-f/3julio-cubargentina.html


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :