• Amérique Latine: "le Mercosur commence une nouvelle étape d'intégration" (président du Venezuela)

    Source: AVN

    Caracas, 29 juillet AVN - Le président de la République, Nicolas Maduro, a déclaré ce mardi que le XLVI° Sommet Présidentiel du Marché commun du Sud (MERCOSUR), qui a lieu à Caracas, marque une nouvelle étape d'intégration pour le bloc économique de la région.

    Cette rencontre a été un endroit idéal "pour continuer à seller l'alliance éternelle à laquelle nous nous devons, nous, les présidents", a déclaré le président au Palais de Miraflores, après une réunion bilatérale avec son homologue du Paraguay, Horacio Cartes.

    Le président a aussi évoqué le fait que le sommet de ce mardi à Caracas est le premier qui a lieu dans le pays après que le Venezuela, en juillet 2012, ait intégré comme membre de plein droit cet organisme qui comprend aussi l'Argentine, le Brésil, le Paraguay et l'Uruguay.

    En ce qui concerne la réunion avec le président paraguayen, Maduro a expliqué que les "premiers pas d'une feuille de route ont été faits, pour obtenir des résultats, très vite," dans les négociations de coopération entre les deux nations.

    "Dans les derniers sommets, nous avons eu de bonnes conversations. Aujourd'hui, nous le recevons (Horacio Cartes) au Palais Présidentiel. Nous souhaitons avancer sur beaucoup de sujets de la relation économique qui ont été ralentis. Nous allons le faire avec beaucoup de force", a-t-il souligné.

    Maduro s'est aussi référé au soutien inconditionnel que les pays membres et associés du MERCOSUR ont exprimé à l'Argentine face à la spéculation financière appelée "fonds vautours" qui représentent un capital que des investisseurs destinent à un Etat qui s'est déclaré en défaut ou en cessation de paiement et a besoin d'une aidé économique. Ensuite, on exige le paiement complet de l'investissement dans des conditions désavantageuses pour le pays.

    "L'Argentine a reçu un soutien dans tous les sens, nous nous sommes engagés à ce que le soutien ne soit pas seulement des mots. Il revient à la présidente Fernandez, en tant que présidente pro tempore du MERCOSUR de nous convoquer pour concrétiser des mécanismes de soutien", a noté le chef de l'Etat.

    Des mesures contre la contrebande.

    Maduro a rappelé que vendredi prochain 1° août, il rencontrera leprésident colombien Juan Manuel Santos à qui il présentera "un ensemble de mesures extraordinaires pour lutter contre la contrebande qui affecte tant (l'approvisionnement) de produits.

    Cette rencontre fut décidée le 15 juillet dernier lors du sommet du BRICS (Brésil, Inde, Russie, Chine et Afrique du Sud), à Brasilia, où les deux présidents participaient comme invités aux réunions du bloc avec l'Union des Nations Sud-Américaines (UNASUR) et la Communauté des Etats Latino-Américains et des Caraïbes (CELAC).

    Maduro a dénoncé le fait que les corps de sécurité de l'Etat ont détecté des camions qui transportaient des aliments qui sont produits au Venezuela et sont sortis du pays pour être vendus à des prix capitalistes.

    Depuis février dernier, les deux nations travaillent avec une feuille de route commune pour combattre ce fléau. A cette occasion, les chanceliers du Venezuela et de Colombie, Elias Jaua et Maria Angela Holguin, respectivement, se sont rencontrés dans l'état de Zulia pour se mettre d'accord sur des actions afin d'en finir avec la sortie de produits et d'aliments vénézuéliens vers la Colombie.

    Traduction Cuba Si France Provence

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :